Residence

Avec les artistes Résidences Ashley Chen

Ashley Chen

Kashyl
Peter Steven
Peter Steven

+ D’INFOS

  • Pistes (titre provisoire)
    Création 2023
    En résidence du 7 au 11 février 2022

à propos

D’une fenêtre, assis sur un banc ou encore flânant dans les rues, nous sommes souvent témoins de fourmillement d’individus. Quand on prend le temps d’observer, quelles pourraient être les potentielles connexions entre ces allers et venues d’inconnus. Influencée par nos propres expériences, chaque vision est personnelle et unique.

Ashley Chen explore et expérimente avec la perception du spectateur, il se questionne sur la façon dont on observe. 

Comment une suite de gestes chaotiques peut nourrir l’imaginaire et susciter des relations entre de parfaits inconnus ?

D’un point de départ jusqu’à un point d’arrivée, les personnes cheminent. 

Sans artifices, dénuées de toute influence, elles évoluent le long de nombreux parcours imaginés et construits par d’autres. 

Une routine schizophrénique s’installe, les points de départs et d’arrivées ponctuent ces abondantes propositions chorégraphiques les syntagmes de mouvements se définissent.

C’est un jeu déconcertant : le spectateur observe ces cheminements sans pouvoir anticiper la proposition suivante.

Devant cette vicissitude incohérente, lui apparaissent des situations ordinaires, burlesques cocasses, pathétiques, tragiques ou encore plaisantes. Les connections et liens entre les personnes sont perçus.

Les interprètes s’approprient l’espace, le traversent, le sculptent, laissent leurs traces. 

Ils se frôlent, ils sont attentifs, se scrutent, s’organisent, coexistent sans contact physique.

Ils affirment leurs espaces, leurs temps, leurs présences, avec humilité, sans hiérarchisation, parvenant à un équilibre spatial. Un écosystème mouvementé émerge.

Comme une introspection partagée, les interprètes causent à tour de rôle. 
Peut-être parlent-ils d’une des propositions ? 
Entament-ils une chanson ? 
Manifestent-ils un détail vu sur l’instant ? 
C’est une manière d’attirer l’attention et les anecdotes se croisent.
Le témoin ne saisit pas toujours mais à nouveau, des liens se créent, un macrocosme s’identifie.
En ressort des individualités, des personnalités, des singularités.

Dans le cadre d’un accueil en résidence de création.

  • Conception – chorégraphie : Ashley Chen
  • Interprétation : 5 interprètes (en cours)
  • Production : Compagnie Kashyl
  • Coproductions (en cours) : Le Rive Gauche – Scène conventionnée danse Saint-Etienne-du-Rouvray, Chorège | CDCN Falaise Normandie
  • Soutien à la production : Théâtre Paul Eluard – Scène conventionnée de Bezons

Prochaines résidences